Seguros médicos Ceuta

En quoi consiste le dépistage du cancer colorectal?

La prévention secondaire du cancer colorectal vise à détecter le cancer ou les polypes à un stade précoce, avant l’apparition des symptômes, tels que la présence de sang dans les selles, la constipation, la diarrhée ou l’anémie. Les tests de dépistage ont pour finalité d’éviter l’apparition du cancer colorectal (au moyen de l’exérèse des lésions précancéreuses ou polypes avant qu’ils ne dégénèrent en cancer) et de réduire le taux de mortalité par cancer (étant donné qu’un dépistage précoce augmente les chances de guérison).

 
cáncer colorrectal

Les méthodes de dépistage varient en fonction du risque de chaque personne de contracter un cancer colorectal:

Risque moyen. La population à risque moyen comprend les personnes âgées de plus de 50 ans, sans autres facteurs de risque de contracter ce cancer (personnes n’ayant pas contracté de cancer colorectal ni de polypes dans le passé et ne comptant dans leur famille aucun antécédent de cancer colorectal). Chez ces personnes, les tests de dépistage les plus fréquemment utilisés sont la recherche de sang occulte dans les selles (RSOS) chaque année ou tous les 2 ans, ou la colonoscopie tous les 10 ans. Le test du RSOS permet de détecter des restes non visibles de sang dans les selles pouvant indiquer la présence d’un polype ou d’un cancer colorectal ; en cas de détection de sang, une colonoscopie doit être effectuée. Actuellement, des programmes de dépistage collectif sont en cours de lancement dans différentes villes et sont destinés aux hommes et femmes âgés entre 50 et 69 ans.

 
 

Risque modéré (antécédents familiaux de cancer colorectal). La présence, dans la famille, d’antécédents de cancer colorectal augmente le risque de contracter cette maladie. Dans ce cas, la colonoscopie est le test de dépistage approprié, et l’âge de début de tests et l’intervalle entre les tests dépendent du nombre d’antécédents familiaux, de l’âge du patient lors du diagnostic, et du degré de parenté avec les antécédents.

 
 

Risque élevé (cancer colorectal héréditaire). Les personnes issues de familles présentant un cancer colorectal héréditaire (tel que le syndrome de Lynch ou la polypose adénomateuse familiale) courent un risque élevé de développer un cancer colorectal. Dans ce cas, il est recommandé à tous les membres de la famille de se rendre à une consultation de conseil génétique au sein d’une unité spécialisée en conseil génétique.

 
 

Dr. Hassan BennisDr. Hassan Bennis
Spécialiste en Oncologie
Directeur Médical de HC Ceuta

 

 

avril 20, 2017

 

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

 

 

Toutes les nouvelles






    Vous voulez recevoir les nouvelles de HC Hospitales? *

     

     

    HC Ceuta

    Soins spécialisés

    Pourquoi HC Ceuta?

    S’abonner à notre newsletter

    S'abonner à