Seguros médicos Ceuta

Rosa María Díaz, infirmière en Oncologie: « Après 30 ans, je pense toujours que je n’ai pas fait d’erreur en choisissant ce métier »

Rosa enHC Ceuta

 
 

Que représente la profession d’infirmière pour toi?

 

Il s’agit d’une profession qui se consacre aux soins de santé de nos concitoyens. Cette profession doit être exercée avec vocation, empathie, professionnalisme et humanité, tout en essayant de nous placer du côté opposé, c’est-à-dire du côté du patient et de ses proches. Mais nous devons également garder notre esprit et la réalité de ce que nous faisons et nous préparer à des résultats, qu’ils soient positifs ou non.

 

L’Hôpital de Jour HC est associé à la pratique de l’oncologie, un endroit où on trouve une grande charge de travail, quelles sont tes fonctions dans ta vie quotidienne d’infirmière en Oncologie ?

En référence à ma fonction, je citerai d’une part l’assistance humaine envers le patient et ses proches ; et d’autre part la fusion technique pour l’administration et la préparation des traitements que nos patients doivent recevoir.

 

Dans quelles phases de traitements interviens-tu le plus?

 

La plus grande implication est dans la préparation des médicaments et leur administration, en les mettant en pratique avec toute la prudence et la sécurité nécessaires. Indépendamment de notre expérience, on doit toujours avoir les cinq sens dans ce travail.

 

Quelle est ta relation avec les patients et leurs proches?

 

La relation doit être chaleureuse et empathique, les soutenir et les encourager dans cette étape difficile. Il est important pour eux de leur offrir de la positivité, d’abord et avant tout, et de les encourager à continuer à se battre.

 

Selon vous, quelles sont les qualités les plus importantes qu’une infirmière devrait posséder dans cette spécialité?

 

Humanité, empathie, mais également sécurité et savoir-faire dans la prise en charge technique du patient.

 

Choisirais-tu à nouveau cette profession?

 

Je suis infirmière par vocation, j’aime mon métier et après 30 ans, je pense toujours que je n’ai pas fait d’erreur en choisissant ce métier. Je redeviendrais infirmière, sachant qu’il y a des moments critiques et difficiles. Il est nécessaire de voir la partie positive que vous apportez à la maladie et nous devons également conserver la partir positive que notre profession nous offre.

 

 

novembre 14, 2018

 

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

 

 

Toutes les nouvelles






    Vous voulez recevoir les nouvelles de HC Hospitales? *

     

     

    HC Ceuta

    Soins spécialisés

    Pourquoi HC Ceuta?

    S’abonner à notre newsletter

    S'abonner à